PULP c'est ceci !

Le projet PULP

PULP est une brasserie urbaine, ancrée dans Liège. Aujourd’hui à Bressoux. Bientôt à Saint-Léonard. Depuis 2021 et 10 bières différentes, le projet se renforce, se développe, mûrit et s’envole. Le projet de la coopérative PULP est d’agrandir la brasserie, y adjoindre un bar ainsi qu’un lieu culturel et rendre le tout durable en payant les travailleurs et travailleuses. Pour ce faire, 400.000 € en parts sont nécessaires. Les fondateurs ont déjà investi 40.000 €, il reste 360.000 € à trouver. C’est là que les coopératrices et coopérateurs entrent en jeu.

Locale & durable & engagée

Des bières locales, imaginées dans nos grosses têtes et faites avec nos petites mains dans notre nanobrasserie à Bressoux. Des matières premières issues de circuits de préférence courts, solidaires et respectueux de leur milieu social et environnemental. PULP, c’est la volonté de nourrir un réseau et une solidarité entre les acteurs et les producteurs locaux. Etre un maillon fort dans une chaine d'acteurs et d'actrices. De la production à la consommation. C'est le besoin de faire de bons produits. C'est aussi bientôt un lieu.

Brasserie & espace culturel

PULP ne fait plus des bières pour faire de la bière. Nous avons 1000 m2 dans Saint Léonard, le centre de Liège, pour y mettre la brasserie, et y adjoindre un bar et un espace culturel. Pas juste une brasserie donc. Mais un lieu de vie. Un lieu d'activité. De boire un verre à écouter des concerts, en passant par visiter une expo, prendre des cours de langues, partager des bureaux, etc. Avec une telle surface disponible, l'imagination est la limite. Ça et le budget. D'où le besoin de trouver des coopérateurs et des coopératrices pour porter le projet ensemble, chacun avec ses envies et ses moyens.

Foire aux questions

  • En quelques mots, c’est quoi le projet PULP ?

    Le projet PULP est raconté et illustré en détail juste au-dessus et en-dessous, mais pour résumer, le but de la coopérative PULP est d’agrandir la brasserie, y adjoindre un bar ainsi qu’un lieu culturel et rendre le tout durable en payant les travailleurs et travailleuses. Le nouveau lieu sera à Saint-Léonard.

  • Pourquoi prendre des parts ?

    Prendre des parts, c’est permettre à la coopérative d’exister et de se pérenniser. Cet argent servira à investir dans de nouveaux outils de production plus performants, à les installer dans le bâtiment en Saint Léonard fraîchement rénové, à y créer le bar et la scène. Et aussi à engager des travailleurs qui feront tourner le lieu et enchaîneront les recettes de bière.

    Et en plus, et c’est merveilleux, grâce à un avantage fédéral, elles ne vous coûtent que 55% du montant payé (si si, on en parle un peu plus bas) !

  • Quels sont les types de parts, et combien coûtent-elles ?

    Il y a deux types de parts disponibles :
    >>> Les parts C : Les parts de classe C sont réservées aux coopératrices ou coopérateurs «sympathisants et sympathisantes » désireuses ou désireux de s’investir dans le projet de la Société. Elles ont un prix d’émission de 100 euros. Vous pouvez prendre autant de parts que le vous le désirez.
    >>> Les parts B : les parts de classe B sont réservées aux coopérateurices « investisseuses et investisseurs » désireux ou désireuses de soutenir le projet de la Société et d’y apporter une contribution financière. Elles ont un prix d’émission de 2.000 euros. Vous pouvez prendre autant de parts que le vous le désirez.

    Il n’y a pas de restriction, vous pouvez prendre autant de parts C et de parts B, et même mélanger si c’est votre truc.

    Tou.te.s les associé.e.s ont une voix égale en toutes matières aux Assemblées générales, quel que soit le nombre de parts dont iels disposent.
    Pour plus d’information, vous pouvez consulter les statuts de la coopérative.

    Et pour prendre une ou des parts, c’est via le formulaire en ligne.

    Et en plus, et c’est merveilleux, grâce à un avantage fédéral, elles ne vous coutent que 55% du montant payé (si si, on en parle un peu plus bas) !

  • Il n’y a pas de parts A ?

    Bien vu. Les parts A sont réservées aux fondateurs et garant.e.s des valeurs de la société. Ces parts ne sont pas ouvertes dans le cadre de cette levée de fonds.

  • Prendre des parts crée-t-il un avantage fiscal ?

    Et bien oui, c’est merveilleux !

    Les personnes physiques qui prennent des parts avant le 25 mars 2025 bénéficient du Tax Shelter. Le Tax Shelter permet une réduction d’impôt équivalente à 45% du montant investi, à condition de garder les parts investies pendant au moins 4 ans.

    En gros, si 5 parts C, à 100 euros donc, sont prises, elles coûtent 500 euros à l’achat, mais 225 euros (45% des 500 euros) seront ajoutés au remboursement des impôts, revenant donc à 275 euros.

    En détail, tout est expliqué sur le site du gouvernement fédéral FisconetPlus.

  • Combien de parts devrais-je prendre en vrai ?

    Tout d’abord, un.e coopérateur.rice = une voix. Quel que soit le nombre de parts détenues. C’est le modèle de gestion choisi par la coopérative. Ça c’est pour la partie légale.
    Dans la réalité, nous avons voulu rendre la coopérative accessible au plus grand nombre. Une coopérative est un projet de partage. Le plus de coopérateurs et de coopératrices, le plus de partage, et le plus résiliente sera la société. Nous avons donc placé le prix de la part C à 100 euros.
    Mais pour que le projet marche, il faut que le plus grand nombre prenne plus d’une part, toujours en fonction de ses capacités. Prendre plus de part, c’est soutenir plus fort la coopérative et assurer son existence. Si vous le pouvez, nous suggérons que vous preniez plus d’une part, ce qui est possible en une fois, ou à plusieurs jours ou semaines d’intervalle.

    Bref, prenez des parts à la hauteur de vos moyens et de votre envie de porter ce nouveau projet !

    Et en plus, et c’est merveilleux, grâce à un avantage fédéral, elles ne vous coutent que 55% du montant payé (si si, on en parle juste au-dessus) !

  • Il y a-t-il un avantage à prendre une ou plusieurs parts ?

    Oui !

    Déjà, on le rappelle, toutes les coopératrices et coopérateurs ont une voix à l’assemblée générale, quel que soit le nombre de parts en leur possession.
    Et aussi, vous avez le droit de participer à la soirée annuelle des coopérateurices, ainsi qu’aux brassins coopératifs, et à des ateliers organisés occasionnellement.

    Et enfin, avoir une part, c’est faire partie du projet PULP, c’est la possibilité de proposer des idées, de rejoindre la communauté, de participer à l’envol de ce nouveau lieu de vie !

    De plus :

    En prenant de 3 à 4 parts C, en plus, vous recevrez un décapsuleur unique, designé par un artiste liégeois, à choisir entre plusieurs modèles. Un beau décapsuleur qui tient bien en main, que vous soyez gauchers ou droitières.

    En prenant de 5 à 9 parts C, c’est un t-shirt PULP “s’envole” de la taille de votre choix. Le modèle, désigné par un artiste liégeois, ne sera disponible que pour cette levée de fond. En échange de votre support, on vous apporte de la classe.

    En prenant 10 parts C ou plus, on ajoute un nom (le votre, le notre ou un mot) sur le t-shirt PULP “S’envole”. En échange d’encore plus de votre support, on vous apporte encore plus de classe.

    Les coopératrices et coopérateurs “investisseurices” (parts B) ont droit, pour :
    1 part B : 10% de ristourne sur un brassin de 10hL (1000 litres quoi)
    3 parts B : 10% de ristourne sur un brassin de 10hL et 1 décapsuleur et 1 t-shirt PULP “l’envol” en série limitée
    10 parts B : 10% de ristourne sur un brassin de 10hL et 2 décapsuleurs différents et 10 t-shirts PULP “l’envol” avec des noms au choix dessus.

    Et pour pour prendre une ou des parts, c’est via le formulaire en ligne.

    Et en plus, et c’est merveilleux, grâce à un avantage fédéral, elles ne vous coutent que 55% du montant payé (si si, on en parle un peu plus haut) !

  • Comment soutenir le projet ?

    En prenant une ou plusieurs parts (on insiste un peu ici), mais également vous faisant relai du projet : Parlez-en autour de vous, partagez les bières, en famille, entre ami.e.s, au boulot, organisez des soirées TupperPULP, bref, ébruitez le projet !

    Nous avons également du matériel promotionnel que vous pouvez utiliser : Des affiches à mettre aux fenêtres, ou partout. Des flyers à distribuer partout. Des autocollants, idem, pour partout.

    Nous pouvons également venir sur votre lieu de travail, pour présenter le projet et faire goûter les bières PULP.

    Pour obtenir flyers, autocollants, affiches, envoyez un mail à salut@pulp.coop, ou un message sur notre Facebook ou Instagram. Tous les moyens de nous joindre sont dans la partie contact.

  • Comment prendre des parts ?

    Facile, en remplissant le formulaire de prise de part, et en versant l’argent sur le compte BE26 7320 5854 7029 au nom de PULP Brasserie Urbaine SC.

  • Ok, c’est quoi une coopérative et quelle est la législation en place ?

    PULP Brasserie Urbaine SC est une coopérative, dont le fonctionnement est régi par le Code des sociétés belge, et dont les statuts sont disponibles sur le Moniteur belge, ou tout simplement sur ce beau site.

  • Finance Solidaire, c’est quoi, ça veut dire quoi ?

    Les financements, dont les parts de coopérative B « Investisseur.euses » et C « sympathisant.e.s » émises par PULP Brasserie Urbaine ont reçu le label finance solidaire. Le label certifie le financement d’activités génératrices d’utilité sociale et/ou environnementale. Le label garantit également à la personne qui investit de recevoir une information transparente et complète sur le produit financier. A cet égard nous vous invitons à consulter notre note d’information.
    Pour plus d’informations sur le label, rendez-vous sur le site Label Finance Solidaire et sur Economie sociale.

    Acteur economie sociale

     

  • Il y a-t-il des risques à investir dans la coopérative ?

    Comme tout investissement, prendre des parts dans une coopérative comporte des risques financiers. En gros, même si on va tout faire pour que ça fonctionne, des projets qui capotent, il y en a plein. On vous explique dans la note d’info en détail les raisons qui pourraient faire que ça marche pas et comment on va essayer qu’en fait si, ça marche (sans garantie) : Celles-ci sont détaillées dans la note d’information.

  • Et les dividendes ?

    Chez PULP, comme dans toute coopérative agréée (et aujourd’hui notre agrément est en cours), le dividende est plafonné à 6%. Cela veut dire que si une année il y a du bénéf’ et que l’AG (donc vous) veut le distribuer aux coopératrices et coopérateurs (donc vous), pas plus de 6% de ce qui a été pris comme part ne peut être versé.

Les cinq phases du projet

Phase 1

Début à Bressoux et premières bières

En mars 2021, PULP Brasserie Urbaine est créée sous forme de SRL. Et en août 2021, ce sont les premiers brassins. Sur les deux premières années, 8 recettes différentes et plus de 200 hectolitres sont brassés. Tout est produit chez PULP, à Bressoux, Liège. Tout ce qui est produit se vend. Dans les commerces liégeois, ou des environs. Les retours sont excellents. PULP grandit.

Phase 2

Nouveau hangar, le projet PULP et la coopérative

Au printemps 2023, une chance inouïe rend possible l’achat d’un hangar dans le quartier de Saint-Léonard par l’un des fondateurs. Quasi 1.000 m2 de disponible pour y mettre le projet de PULP : la brasserie, son bar, une scène. Mais aussi des ateliers ou des bureaux disponibles pour d’autres projets à venir, mais extérieurs à PULP. Le projet PULP est donc la rénovation du hangar, l’achat de matériel de brassage adapté, l’engagement des premiers employés et la création de l’espace culturel. Les murs sont sécurisés. La coopérative créée. Reste à rendre le projet réel.

Phase 5

Le futur : une nouvelle brasserie, un nouveau bar, un nouveau lieu culturel, et bien plus en fait

PULP est une brasserie urbaine, ancrée dans Liège. Aujourd’hui à Bressoux. Bientôt nc votre brasserie, et donc votre projet, et donc vos bières, votre bar, vos concerts, vos expositions. Le projet est beau. Le projet va marquer un quartier, et peut-être bien une ville. Le projet est ambitieux, mais réalisable, et bien plus rapidement, et légèrement, qu’une ligne de tram.

Phase 3

Pérennité du projet et recherche de coopérateurs et coopératrices

Maintenant

Depuis son premier jour, PULP a toujours tourné et vécu grâce au travail non-rémunéré des brasseurs, de leurs familles, de leurs amis, de leurs supporters. Pour l’Envol, ce ne sera plus suffisant. Devenir coopérateur ou coopératrice, c’est soutenir la création d’emplois nécessaire à la pérennité du projet PULP. Cette pérennité, c’est permettre la création d’un nouveau lieu de culture à Liège, et singulièrement en Saint-Léonard. Devenir coopérateur ou coopératrice, c’est rendre le projet possible, le supporter, et se l’approprier.

Phase 4

Le chantier et les premiers employés

Depuis son premier jour, PULP a toujours tourné et vécu grâce au travail non-rémunéré des brasseurs, de leurs familles, de leurs amis, de leurs supporters. Pour l’Envol, ce ne sera plus suffisant. Devenir coopérateur ou coopératrice, c’est soutenir la création d’emplois nécessaire à la pérennité du projet PULP. Cette pérennité, c’est permettre la création d’un nouveau lieu de culture à Liège, et singulièrement en Saint-Léonard. Devenir coopérateur ou coopératrice, c’est rendre le projet possible, le supporter, et se l’approprier.

Phase 1

Début à Bressoux et premières bières

En mars 2021, PULP Brasserie Urbaine est créée sous forme de SRL. Et en août 2021, ce sont les premiers brassins. Sur les deux premières années, 8 recettes différentes et plus de 200 hectolitres sont brassés. Tout est produit chez PULP, à Bressoux, Liège. Tout ce qui est produit se vend. Dans les commerces liégeois, ou des environs. Les retours sont excellents. PULP grandit.

Phase 2

Nouveau hangar, le projet PULP et la coopérative

Au printemps 2023, une chance inouïe rend possible l’achat d’un hangar dans le quartier de Saint-Léonard par l’un des fondateurs. Quasi 1.000 m2 de disponible pour y mettre le projet de PULP : la brasserie, son bar, une scène. Mais aussi des ateliers ou des bureaux disponibles pour d’autres projets à venir, mais extérieurs à PULP. Le projet PULP est donc la rénovation du hangar, l’achat de matériel de brassage adapté, l’engagement des premiers employés et la création de l’espace culturel. Les murs sont sécurisés. La coopérative créée. Reste à rendre le projet réel.

Phase 3

Pérennité du projet et recherche de coopérateurs et coopératrices

Depuis son premier jour, PULP a toujours tourné et vécu grâce au travail non-rémunéré des brasseurs, de leurs familles, de leurs amis, de leurs supporters. Pour l’Envol, ce ne sera plus suffisant. Devenir coopérateur ou coopératrice, c’est soutenir la création d’emplois nécessaire à la pérennité du projet PULP. Cette pérennité, c’est permettre la création d’un nouveau lieu de culture à Liège, et singulièrement en Saint-Léonard. Devenir coopérateur ou coopératrice, c’est rendre le projet possible, le supporter, et se l’approprier.

Phase 4

Le chantier et les premiers employés

Depuis son premier jour, PULP a toujours tourné et vécu grâce au travail non-rémunéré des brasseurs, de leurs familles, de leurs amis, de leurs supporters. Pour l’Envol, ce ne sera plus suffisant. Devenir coopérateur ou coopératrice, c’est soutenir la création d’emplois nécessaire à la pérennité du projet PULP. Cette pérennité, c’est permettre la création d’un nouveau lieu de culture à Liège, et singulièrement en Saint-Léonard. Devenir coopérateur ou coopératrice, c’est rendre le projet possible, le supporter, et se l’approprier.

Phase 5

Le futur : une nouvelle brasserie, un nouveau bar, un nouveau lieu culturel, et bien plus en fait

PULP est une brasserie urbaine, ancrée dans Liège. Aujourd’hui à Bressoux. Bientôt nc votre brasserie, et donc votre projet, et donc vos bières, votre bar, vos concerts, vos expositions. Le projet est beau. Le projet va marquer un quartier, et peut-être bien une ville. Le projet est ambitieux, mais réalisable, et bien plus rapidement, et légèrement, qu’une ligne de tram.

Nos événements

Summer Beer Lovers' Festival (Liège)

16>19.05.24

Nous serons au Summer Beer Lovers’ Festival du 16 au 19 mai 2024, esplanade des Guillemins à Liège.

Horaire, menu et info sur leur FB >>>

Rhizome (Eupen)

10>11.05.24

Eupen, nous voilà ! Festival de bière, à Eupen donc.

C’est au Kulturzentrum Alter Schlachthof Eupen.

Et toutes les infos sur sont sur leur FB >>>

Cité de la bière (Liège)

02>04.05.24

Rejoignez-nous du 02 au 04 mai 2024 pour la 10eme édition de la Cité de la Bière, un festival des microbrasseries liégeoise dans le magnifique cloitre du Musée de la vie wallonne, en plein centre de Liège.

C’est du jeudi 2 mai au samedi 4 mai.

Plus d’info sur leur FB >>>

PULP s'envole !

12.04.24

En 2024, PULP Brasserie Urbaine devient coopérative. Et prépare son déménagement de Bressoux à Saint-Léonard. Ce 12 avril, dans les futurs murs de la brasserie, sera présenté le projet. Ce 12 avril, ce sera aussi l’occasion de célébrer et de faire la fête !
La fête sera de l’apéro à la nuit, de 17h à 1h.

Plus d’info sur notre évènement FB >>>

Investir dans la coopérative

Part fondateur

200 parts fondateurs souscrites avec 40.000€ déjà investis

Part coopérateur et coopératrice symphatisant.e

Part investisseur et investisseuse

Objectif

400.000